Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alerte Antifa et Soutien aux refugié-es

ALERTE ANTIFA ET SOUTIENS AUX REFUGIE.ES

"Nouvelle attaque du groupuscule fasciste de GENERATION IDENTITAIRE, dont des militant-e-s de GENERATION IDENTITAIRE MONTPELLIER qui ont déclarés sur leur facebook s'y être rendu-e-s!

Soyons-ez réactif face face à leurs potentielles prochaines actions à Montpellier: Cette gangrène fasciste étant éjà revenus prendre des photos des réfugiés quelques jours après leur action// rassemblement devant le lieu "d'accueil"des réfugiés vendredi 04 mars 2016."

RESISTANCE FEMINISTE ANTIRACISTE ANTICOLONIALISTE ET SOUTIEN AUX REFUGIE.ES

Voilà le lien de l'article de leur action violentes à l'encontre des réfugiés de calais ce samedi 12 mars 2016 à 7h à Calais!

LIEN DE L'ARTICLE:

http://www.lavoixdunord.fr/region/pression-migratoire-a-calais-quatorze-militants-ia33b48581n3381444

Pression migratoire à Calais : quatorze militants d’ultra-droite interpellés après la manifestation de ce samedi matin

Publié le 12/03/2016

PAR D. SA, É. D. et B.M.

Quatre-vingts militants du groupe d’ultra-droite Génération identitaire ont mené une opération coup de poing ce samedi matin, 7 h, contre la présence des migrants à Calais. Quatorze militants ont été interpellés, dont Gaël Rougemont, le jeune homme qui avait sorti un fusil en marge d’une manifestation pro-migrants, le 23 janvier. Un camion transportant le matériel du groupe a été saisi par la police dans la matinée.

Quatre-vingts militants du groupuscule d’extrême-droite Génération identitaire ont mené une opération coup de poing ce samedi matin vers 7 h à hauteur de la rue de Bitche et de la rue de Haguenau (au niveau du boulevard de l’Egalité). Ils ont brandi des banderoles, incendié des pneus et utilisé des fumigènes. Les CRS ont dispersé les manifestants. Quatorze militants ont été interpellés pour trouble à l’ordre public. Parmi eux figure Gaël Rougemont, le jeune homme qui avait sorti un fusil en marge d’une manifestation en soutien aux migrants, le 23 janvier. Vendredi, le procureur de Boulogne-sur-Mer a indiqué que ce Calaisien n’était pas poursuivi car l’arme « n’était pas chargée » et que « l’affaire était classée sans suite pour légitime défense ».

En ce milieu de matinée, une partie des quatre-vingts militants se sont dirigés devant le commissariat de police, place de Lorraine, pour réclamer la remise en liberté des quatorze personnes interpellées. Ils se sont ensuite dirigés vers la gare où ils se sont installés au buffet.

La préfecture a indiqué que la manifestation de Génération identitaire n’avait fait l’objet d’aucune déclaration préalable.

Des photos et une vidéo publiées sur Twitter montrent plusieurs groupes de jeunes assis à même le sol, certains portant des banderoles « No Way » (« On ne passe pas ») et « Go Home » (« Rentrez chez vous »), et des CRS encerclant l’un des groupes.

Selon un communiqué de Génération identitaire, les manifestants sont au nombre de 130 jeunes et ont pris le contrôle de « trois ponts permettant l’accès des migrants à la ville de Calais ».

« Agressions contre les forces de l’ordre, contre des automobilistes et des chauffeurs routiers, émeutes en ville, désagrégation totale du tissu social et économique – voilà ce qu’est devenu le quotidien de la ville martyre, avec une terrible accélération ces dernières semaines », revendique le groupe dans son communiqué.

Vendredi, cinq hommes soupçonnés d’avoir agressé des migrants à Calais en se faisant passer pour des policiers ont été mis en examen et écroués vendredi soir.

Partager cet article

Repost 0